Page 4 - Guide des Jardins 2017
P. 4

Le jardin

  complément de soins

« Lorsque nous avons créé        Ces vérités scientifiques font   sacrés de l’Inde antique, la
Jardin Art et Soin fin 2010,     du jardin avec un grand “J ”     maladie est un processus
nous savions depuis long-        le berceau d’une renaissance,    global intégrant le corps,
temps, sur la base de tra-       qui doit être offert à toutes    l’esprit et l’âme. Nul ne peut
vaux scientifiques d’exper-      les personnes en souffrance,     nier avoir ressenti, à un quel-
tise, que le psychisme est       handicap cognitif et moteur.     conque moment de sa vie,
d’une influence majeure sur      Au sein du jardin, toutes les    l’impact de cette relation
le déclenchement et l’évolu-     formes d’activité et d’expres-   entre psyché et soma. La
tion des maladies et de notre    sion artistique sont possibles,  plasticité cérébrale est un
vie en général. La prise en      devenant de fait des outils      mécanisme d’adaptation
charge des maladies neuro        complémentaires du soin,         et d’évolution directement
dégénératives, telles Alzhei-    et osons le dire, un nouveau     conditionnée par cette inte-
mer, ou des nombreux syn-        chemin vers le mieux-être et     raction, elle-même activée
dromes associés à l’autisme,     peut-être la guérison.           par la stimulation sensorielle
ne saurait se concevoir sans                                      et motrice.
une approche incluant des        Dans la médecine ayurvé-
thérapies cognitives et com-     dique, issue des textes          En cela, le jardin doit enve-
portementales, dénommées                                          lopper l’hôpital comme un
non médicamenteuses.                                              écrin car il est la porte de la
                                                                  liberté, de l’autonomie re-
Les mécanismes neuro‑                                             trouvée. Source de vie et de
biologiques connus à ce                                           projets, il devient une com-
jour dans notre cerveau                                           posante majeure de l’accom-
impliquent des circuits com-                                      pagnement thérapeutique. »
plexes qui associent au plai-
sir, au bien-être, à l’activité                                   Pr. Alain Calender,
motrice et sensorielle, la ca-                                    Président fondateur JAS
pacité de régénération de                                         Jardin Art et Soin
zones critiques impliquées                                        Médecin des Hôpitaux
dans la motivation et l’action                                    de Lyon
volontaire.
   1   2   3   4   5   6   7   8   9